Syndicate content

La PAC européenne entame sa réforme

jeudi, 22 octobre, 2020 - 09:39

Après deux ans de négociations, la nouvelle politique agricole commune, applicable en 2023, amorce un virage écologique, mais les obstacles restent nombreux avant sa mise en place.

Malgré de nombreuses pressions de la part du monde agricole, les ministres de l’agriculture de l’Union européenne ont trouvé un accord, ce mercredi 21 octobre, sur une réforme de la politique agricole commune (PAC) plus ouverte aux défis environnementaux et climatiques.

Tous les agriculteurs devront désormais être tenus de respecter des normes environnementales beaucoup plus strictes s’ils veulent bénéficier des aides européennes. Ainsi, tous les “écorégimes”, qui encouragent les agriculteurs les plus volontaristes en matière d’écologie, seront désormais obligatoires pour chaque Etat. 100 milliards d’euros seront nécessaires pour aider les régions les plus pauvres et les industries dans cette mue environnementale.

La ministre de l’agriculture allemande, Julia Klöckner (CDU) a félicité le “bon équilibre” des nouvelles directives, entre souci de durabilité, contraintes écologiques et sécurité alimentaire. “Après une longue lutte, nous sommes arrivés à un accord crucial” a-t-elle déclaré. Avec un budget évalué à 387 milliards d’euros pour sept ans, la PAC est le premier poste budgétaire de l’Europe.

Un long processus à valider

Plusieurs pays de l’est de l’Europe ont manifesté leurs craintes de perdre des fonds européens si un nombre insuffisant d’agriculteurs s’engagent dans la réforme. Le lobby agricole reste très présent pour réduire l’ampleur des réformes et les parlementaires européens, en session plénière à Bruxelles jusqu’au vendredi 23 octobre, devront examiner plus de 2000 amendements sur la PAC, ou entre les gouvernements européens.

Enfin, cette réforme intervient avec la seconde vague de l’épidémie de Covid-19 qui plonge l’Europe dans sa pire crise économique. Dans les négociations à venir,  le ralentissement économique pourrait inciter les 27 à réduire leurs ambitions.

 


Réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pays