Syndicate content

Covid-19 : des restrictions parfois contestées en Europe

lundi, 2 novembre, 2020 - 12:00

Jour après jour, les pays européens multiplient les restrictions et restaurent le confinement, alors que le vieux continent est redevenu l'épicentre de la pandémie. Si ces mesures sont globalement acceptées par les populations, la colère grandit auprès des plus fragiles, qui protestent au nom de la "liberté".

Les mesures de confinement et de restrictions seraient largement approuvées par l’opinion publique européenne, selon les sondages, mais l’inquiétude grandit alors que le nombre de cas supplémentaires enregistrés a bondi de 41% en une semaine sur le vieux continent, ce qui représente la moitié des cas signalés ces sept jours dans le monde.

Les restrictions prises en Europe alimentent la crainte sociale, notamment en Espagne et en Italie. Plusieurs villes espagnoles ont vu des affrontements entre la police et les manifestants, comme à Madrid où les manifestations se succèdent, souvent le soir, débordant sur des actes de vandalisme et de pillage. De nombreux commerçants soutiennent ces manifestations qui contestent le couvre-feu, au nom de la liberté, et des heurts ont été vus à Bilbao et Santander (nord) et à Malaga (sud).

De la fatigue à la colère

En Italie, ces manifestations ne sont pas nouvelles, la précarité liée à l’épidémie a motivé des manifestations à Naples il y a quelques mois. Le semi-confinement imposé dans la péninsule a entraîné des manifestations à Rome, après des incidents similaires à Florence et dans d’autres villes.

En France, des rassemblements ont eu aussi lieu durant le week-end et les mesures de restriction affectent les petits commerçants qui se disent oubliés alors que les grandes surfaces sont ouvertes. Depuis hier, le gouvernement demande aux supermarchés de se limiter aux produits essentiels, mais le bras de fer se poursuit, signe que la colère gronde.

Il y a un mois, un rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) faisait état de la “fatigue” liée à l’épidémie, qui touche plus de 60% des personnes sondées. De même, de nombreuses personnes se sentent moins motivées en ce qui concerne les mesures de protection et de distance sociale.


Mots clés
,
Réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pays