Syndicate content

700.000 personnes sans abri en Europe

mercredi, 25 novembre, 2020 - 14:23

Le nombre des sans-abri et mal logés en Europe ne cesse de progresser, ce qui représente un danger supplémentaire en cas d'épidémie, laissant dans la rue de nombreuses personnes encore plus fragilisées par le retard des aides à leur encontre.

La crise sanitaire du Covid-19 met en particulièrement danger les personnes sans domicile fixe, dont le nombre est estimé à 700.000 en Europe. En France, leur nombre a augmenté de 47% entre 2002 et 2012, de 30% entre 2007 et 2014 en Belgique, et de 288% au Luxembourg sur la même période. C’est pourquoi le Parlement européen demande aux Etats membres prendre des mesures pour enrayer cette situation qui ne fait que s’aggraver.

Mardi 24 novembre, les eurodéputés ont demandé à l’Union européenne et à ses Etats membres de mettre fin au “sans abrisme” d’ici 2030 dans une résolution qui a été adoptée. “Avoir un logement est un droit humain fondamental” souligne le texte, précisant que “chaque nuit, plus de 700.000 personnes dorment dans la rue en Europe, soit une augmentation 70% au cours des dix dernières années”.

Construire des logements abordables

Une des cause de cette progression des sans-abri se trouve dans le manque de logements à prix abordable. Sans logement, ces personnes précaires sont écartées du marché du travail. Les parlementaires demandent que cette population puisse avoir “un accès égal aux services publics tel que les soins de santé, l’éducation et les services sociaux”. Les abris d’urgence doivent être un “dernier recours” selon les députés.

Ces mesures sont d’autant plus urgentes que tous les signaux sont au rouge. Les mesures de confinement fragilisent les petits commerces et les travailleurs indépendants. Les associations humanitaires sont débordées par la demande de produits de première nécessité. Et pour l’instant, les annonces en faveur de la mise à l’abri des précaires (réquisition de chambres d’hôtel, ouverture de lieux supplémentaires d’hébergement, distribution de kits d’hygiène et de rations alimentaires de survie) ont du mal à se concrétiser.


Mots clés
,
Réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pays