Syndicate content

Nouveau coup de pouce au transport ferroviaire en Europe

vendredi, 11 décembre, 2020 - 13:08

Le train est six fois moins polluant que l'avion et le lancement de six lignes de trains de nuit d'ici 2024 est un signe majeur pour préparer l'après-Covid des transports en Europe, souhaité par une partie de la population, en particulier les jeunes.

Alors que le transport aérien est en crise à cause de la pandémie de Covid-19, et que cette industrie est directement menacée par les préoccupations climatiques, quatre pays européens (l’Allemagne, l’Autriche, la Suisse et la France) ont signé cette semaine une déclaration d’intention afin de promouvoir les relations ferroviaires sur le continent. L'”âge d’or de l’après-Covid” pour les trains, selon le ministre allemand des Transports, Andreas Scheuer, va d’abord s’appuyer sur la demande pour les trains de nuit transfrontaliers avec la création de quatre nouvelles liaisons longue distance.

La Deutsche Bahn (DB) allemande, les Chemins de fer fédéraux (Suisse) et la compagnie autrichienne ÖBB relancent une version moderne du Trans-Europ-Express (TEE) qui proposera un Paris-Vienne via Strasbourg et Munich dès 2021, de même que le Zurich-Amsterdam, en attendant un Zurich-Rome et un Paris-Berlin prévu en 2023. Au total, six nouvelles lignes de train de nuit verront le jour d’ici 2024, grâce à treize trains en construction, et vingt autres qui seront livrés d’ici quatre ans. Cette nouvelle version des trains de nuit bénéficiera d’un nouveau design plus intime et moderne et de l’expérience des trains Nightjet, qui circulent déjà en Autriche.

Coeur de cible : les jeunes

Parce que ces derniers expriment désormais le désir de moins prendre l’avion, une tendance venue des pays du nord de l’Europe qui s’est étendue à l’ensemble du continent, le train couchettes est “la meilleure option” pour les trajets entre les métropoles, selon la ministre autrichienne des Transports, Leonore Gewessler (Verts). “Les jeunes sont moins argentés et le train de nuit leur permet d’économiser une nuit d’hôtel “ajoute Bruneau Gazeau, président de la Fédération nationale des associations d’usagers de transports (FNAUT).

Le rapprochement des compagnies de chemin de fer a été encouragé par le leadership de l’Autriche et la France a du prendre le train en marche. La SNCF s’est montrée assez frileuse au départ du projet des trains de nuit paneuropéens.  “La SNCF n’a fait que suivre le mouvement, mais elle n’était pas une force motrice” ajoute Bruneau Gazeau. Un virage qui annonce peut-être le développement des trains de nuit en France et surtout du fret afin de désengorger le trafic routier.

 

 


Mots clés
, , ,
Réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pays