Syndicate content

Vaccins Covid : une meilleure transparence européenne nécessaire

mardi, 12 janvier, 2021 - 10:27

Les entreprises pharmaceutiques ont imposé des clauses d'exemption en cas de complications afin de ne pas voir les Etats membres se retourner contre elles. Plusieurs pays, dont la France, se montrent sceptiques face à la campagne vaccinale en cours. Une meilleure transparence réduirait l'influence des anti-vaccins.

Dans l’espoir de réduire la compétition des pays européens dans l’achat de lots de vaccins, l’Union européenne a choisi de négocier directement avec l’industrie pharmaceutique. L’UE prévoit d’acheter deux milliards de doses auprès de six entreprises, pourtant les conditions de ces accords restent, pour l’instant, opaques. A plusieurs reprises, les parlementaires européens ont appelé la Commission à ce qu’elle fasse la lumière sur ces contrats, mais les demandes n’ont pas été écoutées.

La transparence exige que les eurodéputés connaissent les détails des contrats, le coût exact de ces achats et la disponibilité des doses. De plus, les responsabilités doivent être clarifiées en cas de complication comme des effets secondaires graves. Il y a un mois, un ministre belge avait rendu publics les prix des vaccins obtenus par l’UE. La polémique qui  suivi a révélé le besoin de transparence, qui ne peut qu’encourager la confiance envers les campagnes de vaccination.

Un processus trop lent

Pour l’instant, la Commission européenne préfère garder ces chiffres secrets pour ne pas porter atteinte aux négociations futures et pour protéger des secrets industriels. L’eurodéputé Pascal Canfin, président de la commission Environnement au Parlement européen, demande des clarifications : “Quel est l’engagement de livraison pris par les entreprises pharmaceutiques? Et la réponse aujourd’hui est : nous ne savons pas”. Et d’ajouter “Il ne devrait pas y avoir de clause de confidentialité là-dessus”.

Consciente que cette situation doit évoluer, la Commission européenne vient de s’engager à présenter les contrats signés avec CureVax, mais seulement aux eurodéputés. Cela suffira-t-il? Pour Jonathan Cushing, de Transparency International, “Apporter la transparence aidera à reconstruire la confiance dans les vaccins et les entreprises pharmaceutiques”.


Mots clés
,
Réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pays