Syndicate content

Covid : les européens diffèrent sur la vaccination

mercredi, 10 mars, 2021 - 15:20

Les français sont les plus méfiants face aux enjeux de la vaccination et les plus en colère face aux institutions qui organisent la lutte contre l'épidémie. Une telle attitude, si elle n'est pas corrigée par une montée en puissance de la campagne, pourrait avoir des conséquences lors des prochaines consultations électorales.

Euronews et l’institut de sondage Redfield & Wilton Stratégies ont publié un sondage sur l’acceptation des vaccins Covid, effectué entre le 25 février et le 1er mars, auprès de 1500 personnes de quatre pays : l’Allemagne, la France, le Royaume-Uni et l’Italie. Le lancement des campagnes de vaccination ayant été perturbé depuis le début par l’approvisionnement des vaccins, leur homologation européenne, et les incertitudes concernant leur efficacité sur les variants du virus, il était intéressant de voir comment l’espoir de sortir de la crise sanitaire est vécu sur le continent.

D’une manière générale, les Français se montrent plus méfiants face à tous les items du sondage. A la première question,”Si un vaccin est disponible pour vous gratuitement ou à un faible coût, vous ferez-vous vacciner”?, les Allemands ont répondu oui à 63%, les Italiens et les Britanniques oui à 71% et 76%, alors que les Français ne seraient d’accord qu’à 37%.

A la seconde question, “Tant que le vaccin que vous recevez a été approuvé dans l’Union européenne et Grande-Bretagne, le type de vaccin reçu a-t-il de l’importance pour vous?”, les Français ont répondu oui à 90% alors que les Britanniques y vont les yeux fermés (28%), les Italiens (53%) et les Allemands (45%) étant un peu plus attentifs à la provenance du vaccin.

A la troisième question, “Etes-vous satisfait on non du programme de vaccination allemand/français/italien/britannique mis en place jusqu’à présent?”, les Britanniques approuvent à 85% la gestion du gouvernement de Boris Johnson. Les Italiens sont assez satisfaits, à 68%. Mais c’est en Allemagne et en France, où la vaccination patine, que les gens se montrent largement mécontents des autorités, à hauteur de 77 et 75%.

L’insatisfaction des Français aura sûrement une répercussion politique

La dernière question, “Etes-vous prêt à vous munir d’un “passeport vaccinal” pour prouver que vous êtes vacciné?” 69% et 63% des Britanniques et des Italiens ont répondu “oui, en toutes circonstances”. Les Allemands un peu moins, mais confirment à 55%. Ici aussi, la France se distingue avec 4 Français sur 10 qui rejettent totalement cette possibilité.

Sur tous les sujets, les Français dévoilent leur manque de confiance, leur impatience et leur colère dans cette période de crise sanitaire. Ils sont (de loin) les plus récalcitrants à l’idée de se faire vacciner, ils ont peu de confiance face aux institutions européennes qui homologuent les candidats vaccins, ils n’encouragent pas l’idée de passeport vaccinal qui, pourtant, leur permettrait de voyager à nouveau.

Contrairement aux autres pays qui suivent relativement bien les recommandations des chefs de gouvernement, la France souffre d’un manque de leadership efficace qui puisse redonner confiance après plus d’un an de confinements, de “stop and go” et de restrictions. La question se pose de l’influence de la crise lors des prochaines élections. Une partie de la population espère oublier cette mauvaise période. Une autre, plus affectée par l’injustice du processus de vaccination, et le nombre de malades et de décès, voudra demander des comptes la classe politique.


Réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pays