Syndicate content

L’impact du Covid sur le VIH/sida

dimanche, 28 mars, 2021 - 11:17

173.000 personnes vivent avec le VIH en France et elles disposent désormais de traitements efficaces et bien tolérés. Mais l'épidémie du Covid, qui présente pourtant de nombreuses similitudes avec celle du VIH, a fait oublier le combat contre le sida, qui concerne pourtant 38 millions de personnes dans le monde.

La campagne de Sidaction a lieu ce weekend et, cette année, la recherche de fonds sera probablement perturbée par la priorité donnée à la lutte contre le Covid 19. ONUSIDA, le programme des Nations Unies sur le sida, annonce déjà que près de 200.000 personnes supplémentaires pourraient être contaminées par le VIH d’ici 2022 dans le monde car les restrictions sanitaires ont réduit les capacités des associations de lutte contre cette pandémie. Les activités de prévention ont été réduites, de nombreux projets de recherche ont été suspendus et la précarité des personnes séropositives s’accentue.

De fait, le nombre de dépistages a chuté de 50% dans certains pays, et 10% en France. Entre mars et septembre 2020, il y a eu 650.000 tests de dépistage du VIH de moins que d’habitude, et cela concerne aussi la surveillance des IST (infections sexuellement transmissibles). Le dépistage du VIH a fait d’énormes progrès et peut se faire désormais avec un résultat très rapide. On estime à 24.000 le nombre de Français porteurs du VIH sans le savoir.

Une pandémie qui en cache une autre

L’importance donnée à la lutte contre le Covid a fait oublier une épidémie qui dure depuis quarante ans et qui touche plus de 38 millions de personnes dans le monde. Si les experts issus de la lutte contre le sida ont été très présents dans les médias pour expliquer l’épidémie actuelle, peu de comparaisons ont été faites entre ces deux affections et le souvenir du sida s’estompe, même malgré le succès populaire de la série britannique “It’s a Sin”, qui évoque l’arrivée du VIH en Angleterre durant les années 80. Pour la directrice du Sidaction, Florence Thune, “Le Covid-19 a invisibilité la question du VIH, et crée un regain de mauvaises informations. Les heures d’éducation sexuelle dans les établissements scolaires n’ont pas été faites”.

Les jeunes sont particulièrement touchés par la désinformation et ne semblent plus s’intéresser à cette “vieille-maladie”. Un sondage effectué par Sidaction révèle que 33% d’entre eux estiment être mal informés sur le VIH, soit 22 points de plus qu’en 2009. 13% pensent que l’on peut savoir si une personne est séropositive rien qu’en l’observant. 41% des jeunes sont convaincus qu’il y a moins de contaminations dans leur tranche d’âge alors que les 15-24 ans représentent toujours 13% des nouvelles contaminations.

Or, toutes les informations sur le sida sont disponibles sur Internet.

 


Mots clés
, ,
Réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pays