Syndicate content

Pandémie : la menace d’un Covid long pour l’économie européenne

vendredi, 23 juillet, 2021 - 09:47

La prédominance du variant Delta, en Europe et aux Etats-Unis, fragilise l'économie pour les mois à venir. Cette pandémie aura un impact "à long terme et d'une grande portée" sur la santé mentale des populations, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

L’été de tous les dangers? Le variant Delta, identifié pour la première fois en Inde, provoque une nouvelle vague de contaminations qui pourrait avoir un impact majeur à la rentrée. Il est déjà majoritaire dans une grande partie de l’Europe et des Etats-Unis. En France, cinq millions de personnes fragiles ou immuno-déprimées ne sont pas encore vaccinées. Mais deux cents millions d’Européens ont désormais reçu les deux doses de vaccin contre le Covid-19, soit plus de la moitié de la population adulte. Ce chiffre correspond à un pourcentage de 54,5% d’adultes. 68,4% des adultes de l’UE ont reçu leur première dose.

L’Union européenne maintient son objectif de 70% d’adultes vaccinés cet été. Plus de 440 millions de doses de vaccins ont été administrées dans l’UE, soit 98,4 doses pour 100 habitants, tandis que les Etats-Unis en sont à 102,4 pour 100 habitants.

La menace d’un Covid long s’installe

Après plusieurs vagues successives, et les espoirs déçus d’un retour “à la normale”, le variant Delta menace une reprise de l’économie, notamment pour le tourisme et l’hôtellerie. “La pandémie continue de jeter une ombre, d’autant plus que le variant Delta constitue une source croissante d’incertitude” a déclaré Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne.

Déjà les restrictions apparaissent dans un certain nombre de pays touristiques comme la Grèce. En Grande-Bretagne, le gouvernement incite des centaines de milliers de personnes à s’auto-isoler. Alors que Londres a levé presque toutes les restrictions, les contaminations explosent et le manque de conducteurs de camions et de routiers provoque une pénurie dans les supermarchés. Le manque de main d’oeuvre, déjà notable à cause du Brexit, s’amplifie.

En France, le nombre des contaminations a bondi de 140% en une semaine, dépassant mercredi le seuil de 20.000 contaminations par jour, soit la première fois depuis mai, contre 9000 la semaine dernière. Dans le monde, on estime que 4,1 millions de personnes sont décédées du Covid, mais ce chiffre est sûrement sous-estimé, particulièrement dans des pays très affectés comme l’Inde et le Brésil.


Mots clés
, ,
Réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pays