Syndicate content

Covid : l’Europe de l’Est pour l’instant mons touchée

jeudi, 12 août, 2021 - 13:21

Pour l'instant, les anciens pays communistes profitent d'un été sans quatrième vague. Mais cette dernière pourrait très bien s'y développer dans quelques semaines, en retard par rapport à l'Europe de l'Ouest très touchée.

Si l’Europe de l’Ouest fait face à une quatrième vague de Covid avec le variant Delta prédominant en France, en Espagne ou au Royaume-Uni, les anciens pays communistes et l’ex-Yougoslavie semble pour l’instant épargnés. Seulement quatre nouveaux cas quotidiens pour un million d’habitants en Pologne, cinq en Hongrie et neuf en Slovaquie. Cette accalmie pourrait être de courte durée et elle s’explique, en partie, par la disparité du nombre de tests de dépistage.

L’Ukraine réalise 27 fois moins de tests que le Royaume-Uni alors que la république tchèque en réalise presque 10 fois plus que l’Allemagne. Moins de tests, cela veut dire moins de nouvelles contaminations enregistrées. “Il est possible que cel nuise à la fiabilité des comparaisons de courbes de nouvelles contaminations entre les pays”, selon Antoine Flahault, directeur de l’Institut de santé globale de l’Université de Genève.

Ces différences trouvent aussi leur explication par des mesures restrictives au moment de la troisième vague, en février et mars dernier. “Ces pays ont alors dû prendre des dispositions fortes contre la pandémie et la population s’est fortement mobilisée”. Ainsi, le couvre-feu est toujours maintenu entre 21 heures et une heure du mâtin en Slovaquie, ainsi qu’en Albanie entre minuit et six heures. Au Kosovo, en Lettonie ou en Serbie, les restaurants, bars et café restent fermés pendant une heure tous les soirs.

Une couverture vaccinale irrégulière

L’apparente protection de ces pays pourrait être éphémère car les contrôles aux frontières ne sont pas efficaces et la vaccination très inégale. Les pays peu immunisés pourraient être frappés dans quelques semaines. “Ceux qui aujourd’hui payent le plus lourd tribut au variant Delta ont une couverture vaccinale inférieure à 50%. Les pays d’Europe centrale, moins bien vaccinés, pourraient souffrir davantage d’une vague forte” précise Antoine Flahault. Déjà, la Biélorussie enregistre 105 nouveaux cas quotidiens pour un million d’habitants et la Lituanie en compte 166.


Mots clés
, ,
Réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pays