Syndicate content

Covid-10 : le mortalité pourrait augmenter en Europe

mardi, 31 août, 2021 - 15:16

Les retours de vacances, la rentrée des classes et la lassitude populaire face à la pandémie pourraient provoquer une nouvelle progression la mortalité. Mais l'enjeu principal reste une meilleure distribution des vaccins pour les pays pauvres.

Avec la rentrée, l’Organisation mondiale pour la Santé (OMS), redoute une hausse de la mortalité en Europe, causée par le nombre important des voyages cet été, l’allègement des restrictions sanitaires et le ralentissement des vaccinations. « La semaine dernière, le nombre de morts dans la région a augmenté de 11%, avec une projection fiable prévoyant 236.000 morts de plus en Europe d’ici au 1er décembre » a déclaré le directeur de l’OMS pour l’Europe, Hans Kluge. Ce qui s’ajouterait au 1,3 million de décès déjà enregistrés depuis le début de la pandémie.

La méfiance face aux vaccins reste un problème dans plusieurs pays, comme l’attestent les manifestations ayant lieu en France, tous les samedis, contre le pass sanitaire. Ces manifestations pourraient se maintenir avec le retour des vacances. « Le scepticisme à l’égard des vaccins et le déni de la science nous empêchent de stabiliser cette crise. Ils ne servent à rien et ne sont bons pour personne ». Et avec la rentrée des classes, le risque devoir l’épidémie toucher des personnes de plus en plus jeunes subsiste.

Vers une troisième dose de vaccin?

Faudra-il imposer une troisième dose de vaccin pour les personnes fragiles? Pour l’OMS, c’est évident, mais cela ne suffit pas. La vaccination doit être proposée aux enseignants et aux autres membres personnel scolaire. Les adolescents présentant des pathologies sous-jacentes doivent être protégés du variant Delta. Et l’enseignement en présentiel doit être maintenu, malgré des nombreuses données qui attestent du décrochage de certains élèves.

Pourtant, au niveau mondial, l’OMS insiste sur la couverture vaccinales pays pauvres. « Le virus aura la possibilité de circuler dans les pays à faible couverture vaccinale et le variant delta pourrait évoluer davantage et être encore plus virulent. Des variants plus puissants pourraient aussi émerger. C’est pourquoi, au lieu de passer dès maintenant aux doses de rappel, il serait préférable de partager ces doses avec d’autres pays afin que ces derniers puissent augmenter leur couverture vaccinale. » a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l’OMS, en visite à Budapest, le 24 août dernier. En effet, 4,8 milliers de doses ont été livrées dans le monde, dont 75% dans seulement dix pays. La couverture vaccinale en Afrique n’est que 2%.


Réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pays