Syndicate content

Les propos de Michel Barnier consternent les Européens

mardi, 14 septembre, 2021 - 13:43

Personne ne pouvait se douter que l'ex-commissaire européen, héros des négociations du Brexit, en viendrait à critiquer l'autorité européenne sur le sujet migratoire, au moment où l'Europe fait face à la contestation de la Hongrie de la Pologne sur ces sujets.

C’est le héros des interminables négociations sur le Brexit avec Londres. Pendant quatre longues années, sa constance était admirée par les milieux européens et, qui sait, le Brexit aurait très bien pu ne jamais trouver un dénouement sans lui. C’est pourquoi ses déclarations lors des journées parlementaires LR du 9 septembre dernier ont stupéfié Bruxelles. Désormais candidat à l’élection présidentielle de 2022, Michel Barnier a  exprimé un souhait : “Il faut retrouver notre souveraineté juridique” sur la question des migrations, et ne pas être “menacés en permanence d’un arrêt ou d’une condamnation de la Cour de justice européenne ou de la Convention des droits de l’homme, ou d’une interprétation de notre propre institution judiciaire. Ce qui revient à remettre en cause les règles de justice de l’Union européenne.

Est-ce un exemple de la surenchère sur les craintes de migration incontrôlée suite à la déroute en Afghanistan? Michel Barnier a proposé un “moratoire de trois à cinq ans” qui permettrait aux autorités de réduire les régularisations “inconditionnelles”, au regroupement familial, à la délivrance des visas long-séjour, afin de mettre “un coup d’arrêt aux dérives, au laisser-aller”. Enfin, il a appelé à un référendum portant sur un “contrôle parlementaire sur les quotas d’immigrés”.

Grande déception

L’intervention de l’ex-commissaire européens pris tout le monde par surprise. “Comment une telle phrase peut être prononcée par un européen ainsi engagé?” a répondu le secrétaire d’Etat aux affaires européennes, Clément Beaune. L’Eurodéputée socialiste, Sylvie Guillaume est plus critique : “Les propos de Michel Barnier sont très choquants car ils reviennent à contester la primauté du droit européen sur les droits nationaux. C’est très lourd de sens, politiquement et cela le discrédite complètement “. A Bruxelles, certains de ses anciens collaborateurs se disent atterrés par ces déclarations. Pire, à Londres, ses propositions ont ravi les brexiters,qui ont toujours défendu l’idée de “reprendre le contrôle” de l’immigration. “Michel Barnier est le plus grand hypocrite de tous les temps” a fanfaronné, Nigel Farage, l’ancien président du Brexit Party.

Dans la course à la présidence, Michel Barnier aurait pu bénéficier de l’aura récoltée à la fin des négociations sur le Brexit. Son positionnement face à l’Europe entacheront sûrement son statut de modéré parmi les Républicains.

 


Mots clés
, ,
Réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pays