Syndicate content

Un nouveau Bundestag plus jeune et plus inclusif

jeudi, 28 octobre, 2021 - 09:57

Malgré une campagne législative incertaine au mois de septembre, la chambre des députés allemande donne une leçon à travers l'Europe avec un rajeunissement de la représentation politique, avec davantage de députés issus de l'immigration.

Un mois après les législatives du 26 septembre, la nouvelle chambre de députés allemands a fait sa rentée, ce mardi 26 octobre, et s’est considérablement rajeunie au passage. Sur les 735 députés, 83 sont issus de l’immigration et près d’un tiers de la représentation fédérale a moins de 40 ans, dont deux élus Verts de 23 ans. Ces élections législatives, qui paraissaient si incertaines, avec le départ prochain d’Angela Merkel, ont donné l’occasion aux jeunes électeurs de porter un renouvellement générationel qui  force l’admiration, en France particulièrement.

Les écologistes, au nombre de 118 députés, représentent le troisième groupe derrière les conservateurs et les sociaux-démocrates. Les libéraux augmentent aussi leur représentation. Cette assemblée désignera le nouveau chandelier, très probablement Olaf Scholz, du Parti social-démocrate (SPD), le vainqueur du scrutin.

Pour la première fois, une femme noire va siéger au Bundestag : Awet Tesfaiesus, 47 ans, est née en Erythrée et vit en Allemagne depuis l’âge de 10 ans. « Nous avons besoin de diversité dans ce pays », a-t-elle déclaré. « Nous avons besoin que les personnes victimes de racisme soient mieux représentées ». De même, Karamba Diaby est d’origine sénégalaise, tout comme Armand Zorn, arrivé du Cameroun à l’âge de 12 ans. Désormais, le nombre de députés d’origine étrangère représente 11,3% du Bundestag, contre 8,2% (58 députés) dans la précédente assemblée. Mais c’est toujours en deçà de la proportion de personnes d’origine étrangère dans la société allemande, qui est évaluée à 26% de la population.

Les femmes toujours minoritaires

Seule ombre au tableau de ce Bundestag rajeuni et plus divers, c’est le nombre de députées. Elles ne représentent que 24% de l’assemblée, contre 20% sous la précédente législature. Une progression décevante, surtout quand on prend en compte le fait que l’Allemagne a été gouvernée pendant 16 ans par une femme. Toutefois, le Bundestag va être présidé par une femme, la socialiste Bärbel Bas, 53 ans. Les Verts sont le seul parti avec une majorité de femmes (59%), dont deux femmes transgenre, Tessa Ganserer et Nyke Slawik. Une autre preuve de la modernité de la représentation politique dans le pays.


Mots clés
, ,
Réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pays