Syndicate content

La nouvelle coalition allemande donne de l’espoir à l’Europe

dimanche, 28 novembre, 2021 - 10:38

Confrontée à de multiples crises, l'Europe peut se réjouir du nouvel élan apporté par la coalition tripartite allemande, résultat de négociations rapides, avec des mesures phares qui pourraient influencer le reste de l'Union européenne.

On s’attendait à de longs mois de négociations afin de trouver une nouvelle alliance gouvernementale pour l’après Merkel. La cinquième vague du Covid a sûrement accéléré la recherche de consensus, mais c’est surtout le pragmatisme allemand qui a permis de trouver une entente surprenante entre les sociaux-démocrates, les écologistes et les Libéraux. Et le travail n’a pas été bâclé avec un contrat de 180 pages, que les experts politiques considèrent déjà comme exemplaire, dans la forme et dans le fond.

Car ce programme semble s’attaquer à tous les problèmes pressants de la société allemande : un retour à la rigueur budgétaire, mais avec de nouvelles avancées sociales comme une hausse importante du salaire minimum, une sortie du charbon plus rapide que prévue, une politique climatique ambitieuse, la légalisation du cannabis et de nombreuses mesures en faveur des minorités, comme les LGBT.

Des mesures novatrices dirigées vers les jeunes

Ainsi, le salaire minimum horaire passera de 9,6 euros à 12 euros, 400.000 nouveaux logements seront construits par an, dont 100.000 sur fonds publics, et la hausse des loyers sera freinée. Les trois partis sont déterminés à accélérer la sortie du charbon et l’avancer à 2030 – au lieu de 2038. Le ferroviaire sera développé pour atteindre 25% du transport des marchandises et l’objectif est de doubler le nombre d’usagers du train.

A travers ces projets de mesures, le prochain gouvernement d’Olaf Scholz semble s’adresser plus particulièrement aux jeunes avec la proposition d’abaisser à 16 ans l’âge du droit de vote pour les élections législatives et au Parlement européen, afin de bénéficier de l’engagement de la jeunesse pour les questions écologiques et sociétales. Le droit à la nationalité allemande sera simplifié et la naturalisation devrait être possible après cinq ans, voire trois ans en cas d’intégration réussie. La communauté LGBT bénéficiera de nombreuses mesures attendues et urgentes.

Mesure phare de cette coalition : la légalisation du cannabis dans des magasins agréés sera réservée aux adultes. Le ministère des affaires étrangères sera sous la responsabilité de l’écologiste Annalena Baerbock, une nomination qui pourrait aider les relations avec les Etats-Unis et Emmanuel Macron – qui prendra la tête de la présidence tournante de l’Union européenne au début 2021. Mais le gouvernement français se trouve désormais en porte-à-faux avec le programme novateur allemand. Car sur toutes les questions sociétales et écologiques, la France reste très largement en retrait des espérances populaires.


Réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pays