Syndicate content

Après 16 ans au pouvoir, l’adieu d’Angela Merkel

samedi, 4 décembre, 2021 - 10:53

En donnant une image apaisée et émouvante lors de la cérémonie du jeudi 2 décembre, dans la grande cour du ministère de La Défense, à Berlin, Angela Merkel clôt une longue mandature qui bénéficie d'une transition réussie avec son successeur social-démocrate, Olaf Scholz.

Olaf Scholz sera officiellement nommé chancelier le 8 décembre, mais Angela Merkel a déjà fait ses adieux à la scène politique lors d’une cérémonie baptisée « Zapfenstreich » avec un hommage au flambeau. Ce rituel militaire clôture ses seize années de pouvoir, un des plus longs mandats à la Chancellerie. Très émue, Angela Merkel, qui reste la personnalité politique la plus populaire en Allemagne, est revenue sur ces « 16 années riches en événement et souvent très éprouvantes ». « Elles m’ont demandé des efforts politiques et humains, mais elles m’ont aussi toujours comblée ».

Car Angela Merkel est parvenue à surmonter des crises importantes, comme le crash économique de 2008, la vague migratoire de 2015 et, bien sûr, la pandémie de Covid-19. « La pandémie a montré l’importance de la confiance dans la politique et la science, mais aussi la fragilité de cette confiance ». Face à un mouvement de contestation sur les restrictions sanitaires et la probable obligation vaccinale pour tout le pays, Mme Merkel a rappelé que « la démocratie vit de l’auto-correction, du respect (…) de la solidarité et de la confiance, également de la confiance dans les faits ».

Un sentiment de devoir accompli

Angela Merkel quitte le pouvoir alors que sa succession bénéficie d’une nouvelle coalition, qui a été obtenue avec un temps record et dotée d’un programme novateur dans de nombreux domaines. Pour montrer sa différence, elle a choisi la bande son de la cérémonie à la fanfare de la Bunderswehr. Parmi ses trois choix musicaux figurait le tube 1974 par Nina Hagen, « Du Hast den Farbfilm vergessen » (« Tu as oublié la pellicule couleur »). « Cette chanson a été un moment fort de ma jeunesse (…) La chanson vient également d’Allemagne de l’Est et, par coïncidence, elle est encore jouée dans une région qui était ma circonscription électorale. Tout s’accorde donc aujourd’hui », a observé la dirigeante de 67 ans.

 


Mots clés
,
Réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pays