Syndicate content

Un Noël européen sous le signe d’Omicron

dimanche, 19 décembre, 2021 - 11:26

L'inquiétude se propage avec un sentiment de défaitisme. A l'approche des fêtes, l'Europe se remplie sur elle-même, mais les manifestations contre les mesures sanitaires subsistent dans presque tous les pays, malgré l'extrême contagiosité du nouveau variant Omicron.

En une semaine à peine, la situation épidémiologique a basculé alors que les fêtes de Noël approchent. La déferlante Omicron s’est développée dans le nord de l’Europe, avec des chiffres record de nouveaux cas au Royaume-Uni, pour le troisième jour consécutif de contaminations, avec 93.045 cas recensés en 24 heures, plus de 50.000 nouveaux cas en Allemagne sur 24 heures, ou 11.000 cas en un jour au Danemark. Situation identique en France avec 58.128 cas pour la seule journée de vendredi.

Partout les matches de football sont annulés, les voyages officiels des dirigeants politiques décalés, les mesures sanitaires renforcées. Il est fortement conseillé de réduire les festivités de Noël, avec une capacité de 10 personnes maximum en Suisse, par exemple, et plusieurs pays ferment leurs frontières, comme la France, qui exige désormais un motif impérieux pour se rendre au Royaume-Uni. Les Pays-Bas annoncent un confinement pour Noël, le Danemark a décidé que la fermeture de l’immense partie de la scène culturelle, et les bars et restaurants devront fermer leurs portes à partir de 23H. L’Irlande est allé plus loin en imposant une fermeture à 20h du soir pour les événements live, les cinémas et les théâtres. Enfin, de nombreux pays envisagent dés à présent de renforcer le pass sanitaire en un pass vaccinal, ce qui accentuera la pression sur les non-vaccinés. Quelque 67% de la population européenne est pleinement vaccinée, mais ce taux est inférieur à 50% dans trois pays (Bulgarie, Roumanie, Slovaquie).

Une période de fêtes tendue 

En réaction à ces mesures choc, de nombreuses manifestations ont eu lieu dans plusieurs villes européennes pour protester contre les mesures sanitaires. Lors d’un rassemblement de 5000 personnes à Londres, des affrontements ont eu lieu entre la police et les manifestants. En France, plus de 25.000 personnes sont descendues dans les rues, et 8000 à Hambourg, en Allemagne. Depuis plusieurs semaines, des dizaines de milliers d’Autrichiens manifestent tous les samedis. Au Danemark aussi, le collectif « Men In Black » a organisé une marche et à Barcelone, plusieurs milliers de personnes ont protesté contre la récente introduction d’un passeport sanitaire.

La persistance de ces mouvements face à la vaccination ne semble pas diminuer malgré la progression fulgurante du variant Omicron, qui pourrait être dominant dans plusieurs pays dès le début 2022. A Londres, confronté selon le Premier ministre Boris Johnson à un « raz-de-marée » dû au variant Omicron, qui fait craindre une submersion du système de santé, le Royaume-Uni, pays parmi les plus touchés par la pandémie de Covid-19, déplore au total 147 048 morts, dont 111 enregistrés vendredi.


Réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pays