Syndicate content

Bonne année 2022? L’Europe craint un tsunami pour janvier

samedi, 1 janvier, 2022 - 09:31

Passées les fêtes, le début d'année s'annonce difficile pour l'Europe, avec une vague Omicron qui pourrait voir de nombreuses activités "bouleversées", selon Emmanuel Macron.

Fallait-il privilégier l’économie en ces temps de fêtes de fin d’année ou fallait-il imposer des restrictions plus sévères afin de contraindre la vague du variant Omicron? Les réponses sont diverses à travers l’Europe avec des mesures plus ou moins drastiques mais, le fait est, l’Europe fait partie des continents les plus touchés, même si les Etats-Unis restent le pays avec le plus grand nombre de décès : 821.000 morts, puis le Brésil (618.000), l’Inde (480.000) et la Russie (307.000). L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé, soit 10 à 15 millions de morts.

Au niveau mondial, plus de 935.000 nouveaux cas ont été enregistrés chaque jour en moyenne la semaine dernière : 6,5 millions de cas cumulés. L’OMS s’est dite mercredi « très préoccupée par le fait qu’Omicron, plus transmissible, circulant en même temps que Delta, entraîne un tsunami de cas. Cela exerce et continuera d’exercer une immense pression sur un personnel de santé épuisé et des systèmes de santé au bord de l’effondrement ».

Une situation explosive dans les hôpitaux en janvier

Le débat sur la dangerosité d’Omicron reste très ouvert. Le nouveau variant est beaucoup plus contagieux, mais est-il plus mortel? En Afrique du Sud, où Omicron semble être sur le point de dépasser son pic, le nombre des décès est heureusement moindre que ce qui était prévu. Mais Omicron est désormais dominant dans de nombreux pays, et le risque de saturation dans les hôpitaux est réel. « La pression sur les systèmes de santé n’est pas seulement due aux nouveaux patients Covid-19 nécessitant une hospitalisation, mais aussi au fait qu’un grand nombre de personnels de santé tombent eux-mêmes malades », a mis en garde le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus. Il a également rappelé que les personnes non vaccinées ont beaucoup plus de risques de mourir de l’un ou l’autre des variants.

L’autre inquiétude majeure pour le début d’année 2022, c’est un dérèglement majeur des économies ou et de l’équilibre social, avec des milliers de personnes nouvellement contaminées qui seraient ainsi dans l’incapacité de travailler. Le secteur hospitalier est particulièrement concerné, avec une partie non négligeable du personnel atteinte par Omicron. Les hôpitaux britanniques sont très surveillés par les pays voisins, car la diffusion d’Omicron s’est produite très rapidement et semble, là aussi, atteindre son pic.


Mots clés
,
Réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pays