Syndicate content

Nouveau litige entre Meta et l’Europe

mardi, 8 février, 2022 - 14:44

Mark Zuckerberg menace de retirer Facebook et Instagram d'Europe si son entreprise Meta n'obtient pas le droit d'utiliser les données des utilisateurs européens sur ses serveurs depuis les Etats-Unis. Alors que Facebook est en perte de vitesse et que Wall Street a très mal réagi à la publication du dernier rapport annuel de Meta.

Le nouvel affrontement entre le groupe Meta et l’Union européenne ressemble à un coup de bluff alors que Marc Zuckerberg critique depuis deux ans l’évolution des règlementations des régulateurs et organes législatifs du vieux Continent, qui auraient un impact sur ses « opérations critiques ». Au coeur de ce bras de fer, la décision prise en 2020 par la Cour de justice européenne concernant le « Privacy Schield », un accord qui examine les transferts et le stockage des données des Européens vers les Etats-Unis. En effet, l’UE considère que les garanties contre l’espionnage par les agences de renseignement  américaines sont trop faibles.

Le dernier rapport annuel d’activité et de prévisions de Meta, le 3 février dernier, a remis ce litige au premier plan alors qu’aux Etats-Unis, Facebook a perdu des utilisateurs pour la première fois depuis sa création, il y a 18 ans. Avec un chiffre d’affaires de 33,67 milliards de dollars, Meta n’en a dégagé “que” 10,3 milliards de dollars de bénéfice net au quatrième trimestre, soit 8% de moins que l’an passé.

Facebook, un réseau social qu’on aime détester

L’image de marque du super groupe Meta, qui chapeaute Facebook, Instagram et Whatsapp s’est érodée au fil du temps et des scandales – et des abus de pouvoir. On parle souvent de Facebook au passé, comme si son époque dorée était révolue. La censure qu’impose Mark Zuckerberg sur le contenu des posts n’a pas arrangé les choses. Facebook a perdu un million d’usagers quotidiens, un virage probablement générationnel, les jeunes préférant aller ailleurs.

Le 3 février, la publication du rapport de Meta a provoqué une chute de 24% de ses actions à Wall Street, effaçant quelque 200 milliards de dollars de capitalisation, la plus grande chute de l’histoire de Wall Street. En une journée, la fortune de Mark Zuckerberg, estimée à 113 milliards de dollars, a perdu virtuellement presque 28 milliards de dollars. Des chiffres hallucinants, qui ont choqué les internautes du monde entier, et laissent entrevoir la fin d’une romance commencée dans l’espoir il y a 18 ans.


Mots clés
, ,
Réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pays