Syndicate content

Prix des carburants : hausse de 24% en Europe

vendredi, 11 février, 2022 - 10:19

L'inflation devrait progresser en Europe cette année encore, poussée par une hausse des énergies qui pourrait se calmer en 2023, mais les incertitudes persistent.

L’inflation s’installe en Europe, et elle a atteint 5% en décembre dernier, son plus haut niveau depuis 25 ans, après le record de novembre, qui s’établissait à 4,9%, selon Eurostat. Le prix de l’énergie en est la principale raison, avec un bond de 24% en un an des carburants sur le continent. Les tarifs de l’alimentation, de l’alcool et du tabac ont progressé de 3,2%, les biens industriels de 2,9% et les services de 2,4%.

Parmi les grands pays, l’Espagne (6,7 %) et l’Allemagne (5,7 %) ont connu les plus fortes hausses en décembre, dépassant la moyenne européenne. A l’inverse, les prix sont restés plus stables en Italie (4,2 %) et surtout en France (3,4 %), selon les données européennes harmonisées calculées par Eurostat. L’inflation affecte surtout les pays baltes, le plus haut niveau pour la zone euro étant enregistré par l’Estonie (12 %), devant la Lituanie (10,7 %). Les hausses des prix les plus faibles ont concerné Malte (2,6 %) et la Finlande (3,2 %).

2 euros le litre de gazole

Le seuil « psychologique » des 2 euros le litre de gazole a été franchi en Suède où la colère des usagers se manifeste de plus en plus. Ce qui rappelle le début du mouvement des gilets jaunes, qui était parti du prix trop élevé des carburants. En France, le litre de gazole a atteint 1,6854 euro en moyenne, selon des chiffres hebdomadaires du ministère de la Transition écologique arrêtés vendredi. C’est 1,50 centime de plus que la semaine précédente. Jamais ce carburant n’avait été aussi cher dans ce pays. Alors que les derniers chiffres de profit de TotalEnergies atteignent des montants jamais vus : 14 milliards d’euros pour l’année 2021.

Si le gazole perd son attractivité avec le renouvellement progressif du parc automobile, le super sans plomb est bien sûr aussi concerné par la hausse des prix : en France, le litre de super SP95 valait en moyenne, début février, 1,7654 euro, soit une hausse de 1,90 centime par rapport à la semaine précédente. Et, comme pour le gazole, les deux euros pour un litre ont été dépassés aux Pays-Bas, mais le Danemark, la Finlande, la Grèce et l’Italie ou la Suède s’en approchent rapidement.

Pour enrayer la colère, et surtout à l’approche des élections présidentielles, le gouvernement français a mis en place une indemnité de 100 euros qui sera versée à 38 millions de personnes gagnant moins de 2000 euros net par mois. Le groupe Leclerc offre de l’essence vendue « à prix coutant ». Et TotalEnergies s’est engagé à offrir une remise à la pompe dans les stations situées en zone rurale.


Mots clés
, ,
Réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pays