Syndicate content

L’Europe toujours en tête du Word Happiness Report

mardi, 22 mars, 2022 - 16:57

« La leçon du Rapport mondial sur le bonheur de ces dernières années est que la solidarité sociale, la générosité entre les gens et l’honnêteté du gouvernement sont cruciales pour le bien-être », a commenté un des coauteurs, Jeffrey Sachs. « Les dirigeants mondiaux devraient en prendre compte », plaide-t-il.

Comme chaque année, le World Happiness Report évalue la qualité de vie à travers le monde et se base sur des sondages Gallup demandant aux habitants leur niveau de bonheur, croisé avec le Produit intérieur brut (BIP) et le niveau de solidarité, de liberté individuelle et de corruption. Et les années passent et les premières places sont toujours trustées par la Finlande en première position, suivie du Danemark, de l’Islande, de la Suisse et des pays-Bas. L’Allemagne perd une place et se trouve 14ème, le Royaume-Uni stagne à la 17ème place. La France progresse d’une place et se situe à la 20ème. C’est son meilleur classement depuis 2012.

En Europe, les plus fortes progressions sont celles de la Serbie, la Bulgarie et la Roumanie. Malgré la pandémie de Covid, les conflits et l’inquiétude climatique, cette enquête montre que la solidarité a été importante et joue dans le sentiment de bonheur social . « Le soutien aux étrangers, le bénévolat et les dons ont fortement augmenté dans toutes les régions du monde en 2021, atteignant des niveaux supérieurs de près de 25 % à leur prévalence avant la pandémie. Cet élan de bienveillance, qui a été particulièrement important pour le soutien aux étrangers, fournit une preuve solide que les gens réagissent pour aider les autres dans le besoin, créant ainsi plus de bonheur pour les bénéficiaires, de bons exemples à suivre pour les autres et une meilleure vie pour eux-mêmes » explique John Heliwell, professeur à l’université de Colombie-Britannique et co-auteur du rapport.

En bas du classement 

Les pays où la corruption est dominante sont souvent des pays qui ne parviennent pas « à élaborer des politiques visant à créer des société plus heureuses ». Forcément, le Liban, le Zimbabwe et l’Afghanistan, qui souffrent de graves grises économiques, se trouvent en bas du tableau. Le Brésil perd trois places et se trouve 38ème et le Japon en gagne deux, mais stagne au 54ème rang. La Chine bondit de 12 rangs, mais n’atteint que la 72e position, l’Inde gagne trois places, mais reste loin en queue de classement, en 136e position. La Russie recule, quant à elle de quatre places, et est au 80e rang du palmarès, alors que le classement était bouclé avant l’invasion de l’Ukraine.

 


Réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pays