Syndicate content

L’Albanie et la Macédoine du Nord bientôt dans l’UE

dimanche, 24 juillet, 2022 - 12:05

Les négociations ont été longues, mais l'Union européenne a donné son accord pour l'ouverture de nouveaux pourparlers afin d'intégrer les deux pays, au lendemain de la signature d'un protocole entre Skopje et Sofia levant les derniers obstacles. Le processus devrait prendre des années avant son avènement.

Le conflit en Ukraine accélère l’élargissement de l’Union européenne dans les Balkans, devenus stratégiques dans l’équilibre des forces face à Moscou. Les négociations d’adhésion à l’UE vont prendre des années, mais le rapprochement a été rendu possible grâce à la signature d’un protocole bilatéral entre la Bulgarie et la Macédoine du Nord, sous l’égide de la France qui assurait la présidence tournante de l’Europe au premier semestre.

En effet, la Bulgarie s’est longtemps opposée au projet d’union, en conflit avec la Macédoine du Nord sur une longue liste de sujets historiques et linguistiques. Le protocole permettra enfin que le Macédonien devienne une des langues officielles de l’UE. Mais le sujet de la langue reste problématique dans la région, la Bulgarie considérant la langue macédonienne comme un dialecte bulgare, sur fond de litiges historiques hérités du passé ottoman. La Bulgarie mettait aussi un frein à la candidature de l’Albanie, et cela depuis 2014.

Un rapprochement sous l’égide de l’OTAN

Les négociations entre l’Albanie et l’UE sont parallèles à l’installation de l’OTAN sur une base  militaire en Albanie. L’ancienne base aérienne de Kuçovë, datant de l’ère soviétique, va devenir un centre d’opérations moderne et pourra accueillir des avions de chasse plus récents. La rénovation de la piste va bénéficier d’un budget de 50 millions d’euros avancés par l’OTAN et l’Albanie, ainsi que des installations de stockage de carburant et de munitions. La base sera opérationnelle fin 2023.

Après la chute du régime communiste en Albanie en 1990, l’armée de l’air comptait encore plus de 200 avions  de chasse soviétiques répartis sur trois bases aériennes. Depuis 2005, Les vieux jets russes et chinois avaient cessé de voler.


Mots clés
,
Réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pays