Syndicate content

Eté 2022: l’énergie solaire à son plus haut niveau en Europe

mardi, 13 septembre, 2022 - 10:35

La flambée des prix du gaz, conséquence de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, encourage les objectifs en matière d'énergies renouvelables et le futur système électrique de l'Union européenne devrait encourager l'énergie solaire, qui doit se développer dans les pays du sud, souvent sous-équipés.

C’est forcément logique : avec un été marqué par la chaleur et la sécheresse, l’énergie solaire a fourni une production record, avec une augmentation de 28% entre mai et août, par rapport à la même période un an plus tôt. Cette progression a permis de remplacer 20 milliards de mètres cubes de gaz, ce qui aurait coûté 29 milliards d’euros (25 milliards de livres sterling) à importer. Pendant les mois d’été, l’énergie solaire a généré un record de 12 % de toute l’électricité de l’UE, contre 9 % l’été dernier. Cela place le solaire au niveau de l’éolien et devant l’hydroélectricité, bien qu’il soit toujours à quatre points de pourcentage derrière l’énergie au charbon. L’Union européenne a connu des augmentations constantes de 15% d’une année sur l’autre de la capacité solaire installée – de 104 GW en 2018 à 162 GW en 2021. Le bond de la production solaire cet été montre que la capacité accumulée porte ses fruits. Quelque 18 pays de l’UE ont vu l’énergie solaire générer une part record de la production d’électricité estivale. Mais certains pays du sud de l’Europe pourraient mieux faire, et la France reste à la traîne.

Les pays-Bas, champions du solaire

Malgré son climat peu lumineux, les Pays-Bas ont produit près d’un quart de leur électricité à partir de l’énergie solaire cet été (23 %), la part la plus élevée de l’UE. L’Allemagne (19 %) et l’Espagne (17 %) suivent de près. Deux nouveaux pays ont franchi la barre des 10 % cet été : la Belgique et le Danemark.  Paradoxalement, ce sont les pays du nord de l’Europe qui bénéficient le mieux des initiatives gouvernementales car ce n’est pas forcément l’ensoleillement qui compte, mais la politique d’encouragement. Les Pays-Bas, par exemple, ont connu une énorme croissance solaire – bien qu’ils se trouvent à une latitude plus élevée – soutenus par des objectifs nationaux ambitieux. La croissance la plus rapide de la production solaire depuis 2018 s’est produite en Pologne. Le pays a multiplié par 26 sa production d’énergie solaire – bien qu’à partir d’une base faible – à la suite d’un boom de l’énergie solaire sur les toits pour les ménages déclenché par les subventions photovoltaïques et de l’augmentation des prix de l’électricité au charbon et au gaz.

Facile à installer, l’énergie solaire fait pourtant face à des lenteurs administratives. Certains endroits à fort potentiel solaire, dont l’Italie, le Portugal, connaissent d’importants retards d’autorisation, les délais de réalisation des projets allant jusqu’à quatre ans en Croatie. La France se trouve malheureusement en bas du tableau des pays qui bénéficient de cette manne solaire, avec la Roumanie, l’Autriche, la Finlande et la Suède.


Réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pays