Connexion

Syndicate content

Prix de l’immobilier en Europe : quelle ville est la moins chère ?

mardi, 19 juillet, 2016 - 15:45

Une étude révèle de profondes disparités pour devenir propriétaire entre villes et pays européens. Si 200 000 euros ouvrent les portes d'un spacieux 162 mètres carrés à Budapest, ils ne suffisent qu'à s'offrir 11 mètres carrés à Londres.

En Europe, de quelle surface peut-on devenir propriétaire si l'on dispose de 200 000 euros ? C'est à cette question qu'une étude du cabinet Deloitte répond, en comparant le prix d'achat au mètre carré au sein de 19 pays européens. Si la moyenne européenne s'établit à 90 mètres carrés en ville et 114 mètres carrés à la campagne, il existe d'immenses disparités selon le pays. Sans surprise, c'est au Royaume-Uni que l'immobilier est le plus cher : avec 200 000 euros, on ne peut s'offrir que 39 mètres carrés. La France est deuxième du classement, avec 50 mètres carrés. Pour le même prix, un acheteur pourra acquérir 97 mètres carrés en Allemagne, 97 aux Pays-Bas et 94 en Belgique.

C'est dans le sud et l'est de l'Europe que les prix de l’immobilier sont les plus abordables. En Espagne, pays qui a subi une très forte crise immobilière, 200 000 euros permettent d'acheter un logement de 119 mètres carrés. Il faudra débourser la même somme pour s'offrir un 196 mètres carrés en Hongrie, un 194 mètres carrés au Portugal ou un 163 mètres carrés en Pologne. Enfin, l'étude analyse également le marché en Russie, où 200 000 euros permettent d'acheter quelque 280 mètres carrés. Ce prix est évidemment une moyenne, qui ne concerne pas la capitale russe, Moscou. Ici, débourser 200 000 euros ne permettra que d'ouvrir la porte d'un 74 mètres carrés. Un écart conséquent, qui se retrouve dans la plupart des capitales européennes, mais également entre elles.

Des capitales européennes toujours plus chères

Le classement des grandes métropoles européennes suit peu ou prou celui des pays. Ainsi, Londres reste la ville où l'immobilier est le plus cher. Avec 200 000 euros, on peut à peine s'offrir une « salle de bain » de 11 mètres carrés, selon l'étude. Paris suit la capitale britannique de peu, puisque la même somme permet seulement d'acquérir 19 mètres carrés. Munich (33 mètres carrés) et Dublin (47 mètres carrés) complètent ce podium des villes européennes les plus chères.

C'est à Budapest que la pierre est la moins onéreuse : avec 200 000 euros, on s'y offre un 162 mètres carrés. A Saint-Pétersbourg, on peut profiter de 141 mètres carrés, à Varsovie, de 114 mètres carrés et à Rotterdam, de 112 mètres carrés.

 




Mots clés
,
Pays