Connexion

Syndicate content

Un site très chrétien pour jouir dans la paix du Seigneur

jeudi, 15 mars, 2012 - 11:57

Un site néerlandais, créé par un ancien pasteur, vous emmène au septième ciel: Le Jardin de l’Amour propose des produits érotiques destinés aux chrétiens. Entre fumées d’encens et vapeurs érotiques, pour un bonheur divin, bien entendu.

Jouissez dans la paix du Seigneur ! C’est le message en filigrane d'un site web néerlandais: 'Le Jardin de l’Amour'.

Rien à voir avec le Jardin des Délices de Jérôme Bosch ou le Jardin d’Eden, où Adam et Eve jouaient à cache-cache avec le serpent tout en croquant des pommes: ici, aucune image coquine, aucune expression graveleuse, aucune allusion libidineuse.

'Le Jardin de l’Amour' est un site "d’articles érotiques pour chrétiens". Le créateur de cette boutique en ligne originale est un ex-pasteur reconverti dans la sexologie.

"Les Chrétiens ont droit à la passion sexuelle"

Le moins qu’on puisse dire est que Marc Angenent, "pasteur-sexologue", possède un sens aigu de la diversification commerciale: un cabinet de sexologue à Utrecht, des conférences, des séances à domicile, de l’aide en ligne, une librairie sur Internet… et à présent, cette boutique d’articles érotiques.

Mais le site ne propose pas qu’un étalage de marchandises somme toute assez classiques: il promeut aussi une "vision": celle du pasteur et de son épouse, bons chrétiens comme il se doit. Pour Marc Angenent et sa moitié,

l’érotisme et le sexe sont des créations de Dieu et ont été offerts à l’humanité et cela signifie que les chrétiens ont le droit à la qualité, la créativité et la passion sexuelle.

Mais, "le sexe est-il dangereux ?" se demande alors Marc Angenent ? "Absolument !", se répond-t-il à lui-même, dans un monologue lourdement pédagogique aux accents d’homélie dominicale. Mais pas plus que le cinéma, la voiture, la bière ou la télévision ! "En fait, c’est la vie tout entière qui est dangereuse !, affirme-t-il ensuite. Car il y a toujours des gens qui font mauvais usage des bonnes choses". C’est pourquoi

nous devons faire entendre des signaux positifs, donner de l’espoir et enseigner aux gens une façon de profiter d’une manière qualitative, créative et passionnée du sexe et de l’érotisme.

C’est sans doute pourquoi le pasteur est devenu un véritable vendeur multicartes du sex-business !

La panoplie tristounette du libertin réformé

Qu’offre vraiment cette boutique en ligne ? Sur les pages austères de ce site tout en rouge et blanc, vous trouverez les mêmes gadgets que sur celles de la Redoute ou des Trois Suisses. Avec peut-être une timide incursion vers les produits un tantinet plus sophistiqués des sex-shops allemands.

Des anneaux péniens avec ou sans vibrateurs, des sprays favorisant l’érection sont sensés vous transformer en "homme heureux" ("blije man"). Pour les dames, des vibros au design chic, des stimulateurs clitoridiens ou vaginaux. Pas de quoi tomber en pâmoison.

La page "fête" donne une idée de ce que serait une orgie dans les milieux calvinistes: un sachet de pétales de roses "à disperser sur le lit ou dans la baignoire" – environ 170 pétales, on reconnaît bien-là le goût de la précision typiquement hollandais ! Des plumes colorées, des masques, des moules à glaçons en forme de cœur et des dés "érotiques" complètent la panoplie que vous pourriez acheter pour le quart du prix dans n’importe quel Blokker du pays…

Une page "tuyaux d’utilisation des produits" fournit des conseils cheaps pour ceux et celles qui confondraient "point G" et composition de l’oreille interne: où et comment placer le préservatif, etc.

Un gourou omniprésent

La page "e-boeken" ("livres électroniques") propose trois ouvrages: Les 5 meilleurs conseils sexuels pour chrétiens, Votre jardin sexuel, et E-cours de relation sexuelle, dont l’auteur est, je vous le donne en mille ! Eh oui, vous avez deviné: l’omnipotent Marc Angenent !

Marc Angenent qui paie vraiment de sa personne puisqu’il vous propose d’organiser votre "home party" sur le thème de l’érotisme. Ici aussi, le torride le dispute au libidineux puisqu’après un accueil "café et mignardises", vous pourrez:

  • vous repaître d’un exposé sur un mythe sexuel,
  • explorer avec le Maître l’origine ou les possibilités des divers articles érotiques,
  • vibrer sur la narration d’un récit sexuel tiré de l’Ancien Testament,
  • rougir et pouffer sur la description des organes sexuels de l’homme et de la femme,
  • poser des questions indiscrètes sur les domaines les plus obscurs de la sexualité,
  • et enfin, si vous avez survécu à cette bacchanale réformée, vous pourrez vous restaurer avec les biscuits, le thé, le café et autres bouchées inclus dans la séance de clôture…

L'Académie des "lovers"

Mais, là où Marc Angenent atteint des sommets, c’est dans sa 'Time to Talk Academy': une école du sexe qui dispense des degrés, comme certaines confréries, les Chevaliers Tastevin ou les Compagnons Pipiers de Saint-Claude. Mais ici, les différents ateliers vous conduiront du grade de Pre-Lover à Master Lover en passant par les stades intermédiaires de Lover et Experienced Lover

Lors des rites du premier degré, vous découvrirez votre profil sexuel: quels sont vos principes, vos attentes, vos opinions, vos fantasmes ? Une journée d’entretiens de groupe et individuels, accompagnés d’un e-mail de synthèse et d’un des incontournables e-books du gourou vous guideront vers les portes de l’extase. Tout cela pour la modique somme de 350 euros TVA incluse. Tout de même…

Le site ne précise pas s’il est désactivé le dimanche comme c’est le cas pour ceux des journaux protestants qui respectent l’injonction du repos dominical jusqu’au bout…

Mais à la lecture de cet étalage de sexologie de quatre sous, d’exégèse réformée et de merchandising aigu, je me pose quand même la question: Le Jardin de l’Amour est-il un nouvel avatar de la foi chrétienne en matière de sexualité ? Ou un ciblage marketing particulièrement adroit sur les brebis du Seigneur ?




Pays