Connexion

Syndicate content

Lego accusé d’islamophobie par les musulmans d’Autriche

mardi, 29 janvier, 2013 - 16:58

Lego en croisade contre l’Islam? La Communauté turque d'Autriche demande des excuses publiques pour islamophobie et incitation à la haine raciale au fabricant de jouet danois de cubes multicolores. L'objet du blasphème: un monstre cruel dans une supposée mosquée. Explications.

Lego ne se contente plus de fabriquer de simples cubes multicolores qui s'emboîtent les uns dans les autres. La marque danoise a créé des univers avec des figurines: "super heroes", "Hobbit", "Lord of the rings" et, entre autres, "Star wars".

Or, dans une boîte Lego de cette série ses concepteurs ont reproduit le Palais du monstre cruel et grassouillet Jabba dans La Guerre des Etoiles. Un succès commercial, notamment auprès des babins autrichiens. Mais aussi une incitation à l'islamophobie, affirment les représentants de la communauté turque d’Autriche.

Le palais de la planète Tatooine serait une "parfaite imitation" de la mosquée Hagia Sophia d'Istanbul ou de la mosquée Jami al-Kabir à Beyrouth. Une accusation qui prête à sourire. 

La plus belle mosquée d’Istanbul était à l’origine la basilique chrétienne Sainte Sophie de Constantinople. Elle fût convertie en mosquée en1453, immédiatement après la prise de Constantinople par les Ottomans. Et depuis 1934, elle n'est plus un lieu de culte mais un musée.

Le côté obscur de la force

Mais passons… La large tour imaginée par Lego serait, quant à elle, une copie d’un minaret, selon l’association turque, et le monstre vert à cornes et aux longues dents installé à son sommet pourrait être considéré comme une caricature de muezzin.

Les armes et les explosifs placés à l'intérieur de la tour encourageraient, pour leur part, les enfants de 9 à 14 ans, à qui est destiné ce jeu, à associer le minaret à un lieu où la criminalité fait loi. On en rirait presque si le climat religieux actuel n’était pas aussi tendu…

Certaines critiques de l’association autrichienne ne sont pourtant pas dénuées de bon sens. Comment, en effet, ne pas les approuver lorsque ses responsables estiment que "les roquettes, les canons, les armes et les trappes du jeu de construction sont douteux pédagogiquement" ?

Mais que dire alors des jeux électroniques où l’hémoglobine coule à flot ?

Bien décidé à ne pas s’en arrêter là, les Turcs de Vienne demandent à Lego de présenter

publiquement ses excuses pour l'offense aux sentiments religieux et culturels".

En cas de refus, les accusateurs vont porter plainte contre la société scandinave en Autriche, en Allemagne et en Turquie. Cette dernière balaie toutes ces critiques d’un revers de la main. Un communiqué officiel explique ainsi que le Palais de Jabba proposé aux enfants est "aussi proche que possible" de l’original présenté dans la double trilogie de George Lucas. Le côté lumineux de la force prendra t-il le dessus sur le côté obscur ?

Percée de l'extrême-droite xénophobe

La plainte de la communauté turque d'Autriche, aussi critiquable soit-elle, doit toutefois être considérée dans son contexte. La popularité grandissante de l’extrême-droite dans la petite république alpine inquiète les musulmans installés sur place.

Moins de deux mois après sa création par le milliardaire austro-canadien octogénaire Frank Stronach, le parti "L'Equipe Stronach pour l’Autriche" est déjà parvenu à disposer d'un groupe parlementaire en recrutant cinq députés du parti d'extrême-droite BZÖ. Avec entre 10% et 12% des intentions de vote dans les sondages en vue des élections législatives de l'automne prochain, son mouvement nationaliste, xénophobe et eurosceptique devrait être bien représenté au parlement dans quelques mois.

Cette éventualité ne serait-elle pas un rien plus inquiétante qu’une simple boîte de Lego ? 


Pays