Connexion

Syndicate content

Libre échange : Trump et Juncker trouvent un accord

jeudi, 26 juillet, 2018 - 09:31

La volteface américaine arrive au bon moment alors que les risques de guerre commerciale ne cessent d'inquiéter les marchés.

C’est un revirement surprise dont Donald Trump a le secret : à la surprise générale, le président des Etats-Unis et le patron de la Commission européenne ont signé un armistice commercial en mettant sur pied un groupe de travail en faveur du libre-échange transatlantique.

La menace de taxer jusqu’à 25% des importations aux Etats-Unis est donc suspendue et les deux parties s’engagent à mettre fin à la guerre de l’acier et de l’aluminium, même si les droits imposés par Washington et les représailles européennes ne sont pas suspendues.

Donald Trump fait actuellement face à une grogne importante de la part des constructeurs automobiles américains ou de certaines entreprises qui sont frappées par les effets de la guerre commerciale. Les républicains du MidWest subissent l’effet des représailles chinoises et mexicaines qui taxent le soja et le porc.

Une volte-face sur le dos de la Chine

Il semblerait que cet accord soit un levier de pression sur l’expansionnisme chinois. “Les Etats-Unis et l’UE comptent ensemble plus de 850 millions de citoyens et représentent la moitié du PIB mondial. En d’autres termes, ensemble, nous formons plus de 50% du commerce. Si nous faisons équipe, nous pouvons rendre notre planète meilleure, plus sûre et plus prospère” a déclaré Donald Trump.

Faut-il croire à cet accord quand le président américain change si souvent de point de vue? A moins d’un an des élections européennes, à l’approche des élections de mi-mandat américaine et des jeux de pouvoir au sein de Washington, Bruxelles n’a guère le choix.


Réactions
Pays