Avec l’Ukraine dans l’UE, 100 milliards supplémentaires seraient nécessaires pour les politiques agricoles

Edouard Beros

Avec l’Ukraine dans l’UE, 100 milliards supplémentaires seraient nécessaires pour les politiques agricoles

Selon les estimations élaborées par le Centre d’études Gea, sans une augmentation considérable du budget, il y aurait moins de ressources pour tout le monde et l’Italie passerait de 5,6 milliards d’euros par an à 4,2 milliards.

L’Union européenne devrait ajouter 100 milliards d’euros supplémentaires au budget de la politique agricole commune si l’Ukraine rejoignait l’Union européenne. C’est ce qui ressort de l’élaboration du Centre d’études Gea sur une simulation du professeur Angelo Frascarelli de l’Université de Pérouse, basée sur un calcul effectué sur les critères du CAP actuel. En fait, l’Europe alloue des fonds aux pays membres principalement sur la base de l’extension en hectares de la surface agricole et aujourd’hui, les 27 États de l’UE ont une superficie agricole de 157 millions d’hectares tandis que la superficie arable de l’Ukraine à elle seule est de 41. millions d’hectares.

Si l’Ukraine entre aujourd’hui dans l’UE, elle devrait donc recevoir, en fonction des hectares cultivés, des fonds s’élevant à plus de 20 % de l’ensemble du budget annuel européen dédié au soutien aux agriculteurs, explique l’étude. En effet, dans une Union européenne de 28 États, les hectares cultivés s’élèveraient à 198 millions et demi, contre 157 millions et demi actuellement. Avec le même budget, selon la simulation, pour chaque hectare cultivé vous toucheriez 272,34 euros au lieu de 343,52 actuellement. Cela signifie, en calculant sur l’Italie, que notre pays passerait d’une contribution de 5,6 milliards d’euros par an à 4,2 milliards.

Toutefois, si nous voulions continuer à soutenir tous les agriculteurs des pays de l’UE avec les mêmes chiffres qu’aujourd’hui, et à ceux-ci nous ajoutions ceux d’Ukraine, il faudrait 98,9 milliards d’euros supplémentaires (pour une période de sept ans du cadre financier pluriannuel). ), qui viendrait s’ajouter aux 378,5 milliards, le budget pluriannuel de l’actuelle PAC. L’étude a été présentée aujourd’hui (mardi 5 mars) à Bruxelles lors de l’événement « #AGRIFOOD24, nouvelles coordonnées pour la durabilité de l’agriculture » organisé par la plateforme éditoriale Withub et Eunews. L’événement a réuni, entre autres, Coldiretti, Confagricotura, Eat Europe et Filiera Italia ainsi que le commissaire européen à l’agriculture, Janusz Wojciechowski.

Lire aussi  Nouveaux robots Ecovacs pour nettoyer les vitres, les sols et tondre la pelouse

Laisser un commentaire