Emploi : La semaine de quatre jours au lieu de cinq (mais uniquement pour les personnes divorcées)

Edouard Beros

Semaine courte, quatre jours de travail au lieu de cinq (mais uniquement pour les personnes divorcées)

Les horaires des parents pourraient devenir plus légers dans les prochains mois en France. Différentes hypothèses sont examinées par le Premier ministre Gabriel Attal

On parle depuis quelque temps d’une semaine de travail courte, entre hypothèses plus ou moins réalistes et études sur la productivité avec quatre jours au lieu de cinq consacrés à des activités pour gagner sa vie. Un nouveau tournant dans le débat sur le sujet vient aujourd’hui d’au-delà des Alpes.

Les horaires des parents (surtout divorcés) pourraient s’alléger dans les prochains mois en France. Dans La Tribune dimanche, le Premier ministre Gabriel Attal a anticipé qu’il réfléchissait à plusieurs pistes pour leur faciliter un peu la vie : parmi les hypothèses, réduire le nombre de jours ouvrés à quatre, réduire le nombre de jours ouvrés à quatre jours et demi. , ou introduire des semaines « fractionnées » avec quatre jours de travail pour les parents divorcés lorsque c’est à leur tour de s’occuper de leurs enfants.

Lors de son passage au ministère des Comptes publics, Gabriel Attal avait déjà expérimenté la semaine de travail de quatre jours, uniquement dans son administration, sans aucune réduction du temps de travail. En janvier, dans son discours programmatique à l’Assemblée générale, le tout jeune Premier ministre avait demandé à ses ministres « d’expérimenter la semaine de 4 jours, sans réduire le temps de travail » dans « leurs administrations centrales et décentralisées ». Toutes ces options seront présentées lors d’un séminaire gouvernemental sur l’emploi le 27 mars. Tous auront les yeux rivés sur lui, pas seulement en France.

Lire aussi  jusqu'à quelle heure peut on recevoir un virement

Laisser un commentaire