Pourquoi les photos de Macron avec des gants de boxe font polémique ?

Edouard Beros

Parce que les photos de Macron avec des gants de boxe font polémique

Entre ceux qui parlent de l’image « viriliste » d’un « belliciste » et ceux qui plaisantent sur les prouesses physiques du président, les clichés sont désormais au centre du débat public.

Les muscles des bras tendus et le visage contracté par l’effort : une version inédite du président français Emmanuel Macron est apparue ces dernières heures et domine actuellement les réseaux sociaux et médiatiques au-delà des Alpes, dans un mélange de polémique, d’ironie, de dédain et (plus tacite) admiration. Les photos ont provoqué une certaine surprise, à tel point que beaucoup ont pensé qu’il s’agissait de deepfakes générés par l’intelligence artificielle, sauf que les images ont été publiées par la photographe officielle de Macron, Soazig de La Moissonnière.

L’image « viriliste » d’un « belliciste »

A l’heure où le président français affiche des positions résolument affirmées en matière d’opposition à la Russie – n’excluant pas la possibilité d’envoyer des troupes françaises directement sur le front – les photos le montrant dans une attitude aussi combative prennent une précision importante, qui n’échappe pas aux observateurs et aux citoyens.

Macron s’ouvre aux troupes européennes en Ukraine et à Moscou : « Cela déclencherait un conflit avec l’OTAN »

Des images qui font « partie de la virilité néo-populiste dont sont friands aujourd’hui certains dirigeants, à commencer par le maître du genre (jusqu’à présent) Vladimir Poutine« , écrit Éric Anceau, professeur d’histoire à l’université de Lorraine, sur X. La députée Verte Sandrine Rousseau enchaîne sur le thème du virilisme et donc du machisme en parlant de « défaite du progressisme » et de « pauvreté de la communication politique ».

Jonathan Bouchet-Petersen, chroniqueur politique de, renchérit Libération, pour qui les photos représentent « un choix de communication assez déconcertant » alors que Macron apparaît de plus en plus « belliciste ». « Il aurait été préférable que la photo soit réellement le produit d’un utilisateur effronté des médias sociaux », comme il prétend l’avoir initialement supposé, commente Petersen.

Brigitte Macron, l’épouse du président, avait révélé dans une interview accordée l’année dernière l’entraînement régulier de boxe auquel le chef de l’Elysée se consacre deux fois par semaine. Il existe également des théories sur les réseaux sociaux selon lesquelles les muscles de Macron auraient été modifiés pour le faire paraître plus puissant, proposant comme point de comparaison des clichés le représentant dans des poses nettement moins musclées.

Les commentaires plus légers et moins critiques à l’égard du choix du président n’ont pas manqué : beaucoup ont simplement plaisanté sur les « prouesses insoupçonnées » de Macron, s’abstenant de tout jugement politique plus analytique. La tendance au personnalisme en politique, poussée à ses limites par la viralité et le culte de l’image sur les réseaux sociaux, a atteint le point où les discussions sur la politique étrangère impliquent également une photo sur Instagram.

Lire aussi  Top 5 des logiciels pour automatiser les calculs dans un tableau 2024
Partagez avec un ami :

Laisser un commentaire