L’usine allemande de Tesla sabotée, affirme un groupe de gauche : « Cela détruit la planète »

Edouard Beros

L'usine allemande de Tesla sabotée, affirme un groupe de gauche : "Cela détruit la planète"

L’usine contrainte d’arrêter la production, Musk : « Les éco-terroristes les plus stupides du monde ». Le site est au centre de polémiques avec les écologistes et la population locale sur un projet d’agrandissement

La Gigafactory Tesla en Allemagne a été évacuée après une importante panne de courant. La faute aurait été causée par une attaque menée par un groupe d’extrême gauche, le « Groupe Volcan », qui a revendiqué l’attaque du réseau électrique qui alimente la centrale de Grunheide, près de Berlin. « Avec notre sabotage, nous nous sommes fixés pour objectif de parvenir à la plus grande panne d’électricité possible dans la Gigafactory Tesla », a déclaré l’organisation dans un communiqué publié sur Internet. Ce mouvement, connu des services secrets allemands, avait déjà revendiqué un incendie criminel sur un chantier de Tesla en 2021. « Ce sont les écoterroristes les plus stupides de la planète, ou les marionnettes de ceux qui n’ont pas de bons objectifs environnementaux. « , a-t-il lâché Elon Musk. « Arrêter la production de véhicules électriques, plutôt que de véhicules à combustibles fossiles, est extrêmement stupide », a-t-il ajouté.

Ouverte en 2022, l’usine Tesla représente le principal pôle industriel en Europe pour le constructeur automobile de Musk. Cependant, l’usine est au centre de polémiques de la part des écologistes mais aussi de la communauté locale, en raison de son projet d’extension, qui pourrait entraîner la déforestation de 120 hectares supplémentaires de forêt. Lors d’un vote consultatif organisé en février, les habitants de la communauté locale ont voté massivement contre les projets d’agrandissement. Tesla « dévore des terres, des ressources, des personnes et du travail et crache 6 000 SUV, voitures tueuses et camions monstres par semaine », dénonce le message de Vulkan publié sur Indymedia. Les militants accusent l’usine de « polluer les eaux souterraines et de consommer d’énormes quantités d’eau potable, déjà rare, pour ses produits ».

Lire aussi  Nouvel accident de Flixbus sur l'autoroute : au moins 5 morts en Allemagne

La Gigafactory produit également le SUV phare de la société américaine, le Model Y, pour les consommateurs du continent. L’usine allemande de Musk « produit » actuellement plus de 250 000 voitures électriques par an, avec un objectif à long terme de 500 000 unités. La production à Grunheide a déjà été perturbée par des problèmes d’approvisionnement avec les parties asiatiques, tandis que des cargos transitant par la mer Rouge ont été attaqués par les rebelles Houthis au Yémen. L’entreprise d’Elon Musk fait également face à l’hostilité des syndicats scandinaves dans les ateliers et les bornes de recharge. Le conflit a d’abord éclaté en Suède, où, comme en Allemagne, l’entreprise américaine refuse de signer une convention collective sectorielle pour protéger ses salariés, qui constitue la base du modèle social suédois. Le syndicat suédois est en grève depuis quatre mois, suivi par les salariés danois et norvégiens.

Laisser un commentaire