FinnAir : Cette compagnie aérienne pèse les passagers (ainsi que les bagages).

Edouard Beros

La compagnie aérienne qui pèse les passagers (ainsi que les bagages)

L’innovation introduite par Finnair, la compagnie nationale finlandaise : peser les personnes avec leurs valises afin d’avoir une estimation plus correcte du poids total du chargement

Peser ses valises avant de se rendre à l’aéroport est une pratique très courante, notamment chez ceux qui voyagent souvent en avion. La crainte pour ceux qui ont des bagages « importants » est toujours la même : dépasser la limite de poids fixée par la compagnie aérienne et être obligé de payer une pénalité. Un incident désagréable qui peut arriver avec n’importe quel transporteur, mais il y en a un en particulier avec lequel les problèmes d’échelle pourraient concerner non seulement les valises et autres, mais aussi les passagers eux-mêmes. Finnair, la compagnie aérienne nationale finlandaise, a en effet annoncé l’introduction d’une nouvelle étape dans ses procédures d’embarquement : la pesée des passagers ainsi que de leurs bagages à main avant de les laisser embarquer. Une manière de connaître plus précisément l’estimation du poids total de la charge, afin de pouvoir garantir un vol plus sûr.

Comme l’explique la compagnie elle-même, d’autres transporteurs estiment approximativement le poids de l’avion, des bagages et des passagers, un « calcul » fondamental pour maintenir le bon équilibre pendant le vol. En effet, pour des raisons de sécurité, chaque avion a une limite de poids maximum, celle des passagers étant supposée basée sur une moyenne générale, mise à jour chaque année. « Il peso dei passeggeri non sarà reso pubblico – si legge in una nota della Finnair -e non sarà associato ai loro dati personali. Per il momento, salire sulla bilancia rimane una decisione volontaria dei viaggiatori e non sono previste tasse aggiuntive per i passeggeri in embonpoint ».

Lire aussi  Salaire de 1500 : combien au chômage ?

À ce jour, environ 600 passagers ont été pesés par Finnair, qui poursuivra l’expérimentation jusqu’à fin mai 2024. Les données collectées seront partagées avec l’agence finlandaise des transports et des communications, Traficom, et seront utilisées dans les calculs de charge et d’équilibrage des avions pour les années à venir. Pour le moment, il s’agit d’une mesure expérimentale adoptée par la compagnie aérienne finlandaise, mais il n’est pas exclu qu’à l’avenir cette mesure devienne obligatoire ou soit adoptée par d’autres transporteurs.

Laisser un commentaire