Test Bluetti AC200L + B300 : une centrale polyvalente extensible

Edouard Beros

Test Bluetti AC200L + B300 : une centrale polyvalente extensible

En test, une batterie modulaire complète, excellente pour la maison, le camping et d’autres activités de plein air, connectable à des panneaux solaires fixes et portables.

Après les tests de la centrale AC60 et AC70, nous revenons à Bluetti aujourd’hui avec la revue du nouveau AC200L, version mise à jour du modèle AC200Max. Il s’agit d’une centrale portable complète de 2 kWh, extensible avec diverses batteries externes Bluetti comme la B300 en test. Une solution puissante et polyvalente capable d’alimenter et de recharger différents types d’appareils électriques et électroniques, du smartphone au réfrigérateur. Centrale électrique pouvant être utilisée à la maison (même en cas de panne de courant), en camping et pour d’autres activités de plein air, également rechargeable via des panneaux solaires fixes ou mobiles.

Analysons donc en détail toutes les fonctionnalités du Bluetti AC200L et de la batterie externe 3 kWh B300.

Conception et fonctionnalités

Le nouvel AC200L conserve le design du précédent modèle AC200Max : des lignes modernes et épurées, avec un corps en plastique gris et noir. Commençons par le côté supérieur où l’on trouve deux poignées robustes qui facilitent le transport de la centrale. Malheureusement, le système de recharge sans fil, présent sur l’ancien modèle, pour smartphones et écouteurs est absent.

Passons à la riche façade avant où l’on retrouve le bouton power général et un écran LCD, moins cher que l’écran AC200Max. L’écran tactile couleur de l’ancien modèle a malheureusement été remplacé par un écran plus simple emprunté aux centrales électriques bas de gamme telles que l’AC70. Il s’agit cependant d’un écran de bonne qualité capable d’afficher le niveau de la batterie, les temps de charge/décharge, l’absorption des différents appareils connectés, diverses icônes d’état et les éventuels défauts. Les commandes tactiles ont été remplacées par trois boutons rétroéclairés pour activer les sorties AC, DC et USB.

Abordons maintenant les différentes prises et ports disponibles, tous protégés par des caches en caoutchouc. Sur la face avant se trouvent des sorties AC avec 4 Schuko (2 400 W au total, 4 800 W en crête, mode Power lift de 3 600 W), avec une puissance légèrement accrue par rapport à l’ancien modèle (2 200 W au total et 4 400 W en crête). Passons aux sorties DC, réduites par rapport au modèle précédent. Pour entrer dans le détail, sur le panneau avant nous trouvons 2 USB-C de 100 W, 2 USB-A de 18 W, une prise allume-cigare 12 V/10 A et un port 48 V/8 A (pour charger la batterie du camping-car s’il est combiné avec l’accessoire Bluetti D40 en option) .

Abordons maintenant les nombreuses méthodes de recharge de la centrale utilisant les deux ports, protégés par un cache, sur le côté gauche. Commençons par une recharge sur secteur à 2 400 W (alimentation désormais intégrée), à ​​l’aide d’un câble malheureusement doté d’une connexion propriétaire, en 1h30 (45 minutes pour atteindre 80%). Il est également possible de charger le Bluetti AC200L en le connectant à des panneaux solaires fixes ou mobiles (1 200W Max, VOC 12-145V, 15A) via un port propriétaire et un câble à connecteurs MC4, avec des temps de charge d’environ 2 heures dans des conditions optimales. . Il y a également la possibilité d’utiliser la prise allume-cigare (12/24V, 100W/200W) avec une charge complète en 10-20 heures grâce au câble fourni. On retient également la possibilité d’utiliser deux sources d’alimentation simultanément (AC+DC) pour une recharge plus rapide de la centrale en une heure. La charge directe et la fonction UPS sont également prises en charge.

Lire aussi  Comment supprimer un compte instagram ?

Nous poursuivons l’analyse des caractéristiques techniques avec la batterie LiFePO4 intégrée de 2 048 Wh (5,2 V, 40 Ah), de même capacité que le modèle précédent et garantie 3 000 cycles à 80 % de puissance. Capacité de l’accumulateur qui peut être augmentée en connectant différentes batteries d’extension Bluetti à la centrale AC200L : un B230 (2 048 Wh), deux B210 (chacun 2 150 Wh) ou deux B300 (chacun 3 072 Wh), en utilisant le port propriétaire présent sur le côté gauche .

Les protections contre les surtensions et les courts-circuits ne manquent pas. On retient également la connectivité sans fil avec l’arrivée du WiFi sur le nouveau modèle qui s’ajoute au Bluetooth déjà présent sur la centrale AC200Max.

N’oublions pas l’onduleur purement sinusoïdal, le ventilateur intégré silencieux et les dimensions généreuses du Bluetti AC200L, égales à 42 x 28 x 36,65 cm, pour un poids de 28,3 kg. Dommage pour l’absence de roulettes à la base, qui aurait facilité le transport de l’unité.

Passons au package qui comprend les différents câbles évoqués précédemment ainsi qu’un manuel en anglais et allemand.

Application

Nous poursuivons notre test avec l’application pour appareils mobiles Android et iOS qui permet de contrôler l’AC200L via une connexion Bluetooth et WiFi. Application en italien, simple à utiliser, qui permet la gestion à distance des sorties AC et DC et la surveillance des flux de courant entrants et sortants.

Application également attentive à l’environnement avec une section dédiée à la réduction du dioxyde de carbone obtenue grâce à la recharge solaire de la batterie. On retrouve ici également la production solaire totale de la centrale ; Malheureusement, il n’existe pas de section dédiée au suivi de la production quotidienne et mensuelle des panneaux solaires.

Via l’application, il est également possible de mettre à jour le firmware de la centrale, de sélectionner les 3 vitesses de charge AC (standard à 1 200 W, turbo à 2 400 W et silencieuse à 800 W) et d’activer la fonction « Power lift » qui permet d’augmenter la puissance. puissance (idéal pour les sèche-cheveux et autres appareils dotés d’une fonction de chauffage). N’oublions pas l’arrêt à distance de l’appareil, la fonction Eco (pour désactiver les ports et prises AC et DC lorsqu’ils ne sont pas utilisés) et la section de surveillance de la batterie.
On retient également le menu complet dédié à la fonction UPS, la possibilité de consulter le manuel en ligne, la gestion des temps d’activation de l’affichage et le mode « network boost » lors de l’utilisation d’un générateur ou d’une entrée AC instable.

Lire aussi  Ouverture du premier restaurant de luxe dans l'espace : Le prix du menu à partir de 450 mille euros par personne

Les fonctions « Power lift », Eco et vitesse de charge AC peuvent également être gérées directement depuis l’écran de la centrale.

Bluetti B300

Analysons maintenant l’accumulateur Bluetti B300. Batterie qui conserve un design similaire à l’AC200L, avec deux grandes poignées latérales. On continue avec les dimensions égales à 52 x 32 x 26,6 cm, pour un poids de 36 kg.

La batterie peut également être utilisée et chargée indépendamment de l’AC200L. En façade on retrouve en effet le contrôle général de l’alimentation et diverses sorties DC protégées par des portes en caoutchouc et activées via une commande dédiée : une prise allume-cigare de voiture (12V, 10A), un USB-A (18W max) et un USB. -C (100W maximum, PD 3.0).

De plus, le B300 peut être chargé directement via des panneaux solaires (200 W max, 12-60 V, 10 A max, en 16-17 heures), via une prise allume-cigare de voiture (12/24 V, 8,2 A max, en 17-18 heures). ou via l’alimentation secteur (500 W max) en utilisant une alimentation externe en 6 à 7 heures. On se souvient également de la recharge AC + solaire à 700W en 4,7 à 5,2 heures.

Toutes les entrées sont situées sur le côté droit et sont protégées par des portes en caoutchouc. On retrouve ici les 2 connecteurs propriétaires pour se connecter aux centrales Bluetti compatibles telles que l’AC200L et l’AC300 et à un autre B300. Il existe également un port XT90 pour charger la batterie, par exemple via des panneaux solaires, et le connecteur pour le chargement AC via l’alimentation externe qui peut être acheté séparément.

Le B300 n’est pas équipé d’un écran, mais seulement de 5 LED frontales qui indiquent la capacité restante. Le B300 abrite une batterie LiFePO4 de 3 072 Wh, garantie pour 3 500 cycles de charge à 80 % de puissance. Toutes les données de la batterie peuvent être surveillées directement via l’application Bluetti. Les protections contre les surtensions et les courts-circuits ne manquent pas.

Enfin, le forfait comprend un manuel en anglais et en allemand (en ligne en italien), le câble de connexion à la centrale électrique et un câble MC4-XT90 pour la recharge solaire.

Assemblage et expérience utilisateur

Commençons par les opérations d’assemblage. Malheureusement, si vous souhaitez placer l’AC200L au-dessus du B300, vous devrez installer la batterie d’extension à l’envers, l’arrière face à vous et l’avant face à l’arrière de l’AC200L. Problème causé par le placement des connecteurs sur les côtés opposés des appareils, ce qui rend le câble trop court pour connecter les deux unités. Dans cette configuration les connecteurs sont du même côté, avec les ports du B300 qui sont cependant difficilement accessibles car non face à l’utilisateur.

Lire aussi  Panneaux solaires autonettoyants : le secret pour rendre le photovoltaïque plus efficace

Alternativement, l’AC200L peut simplement être positionné à côté du B300, les deux batteries étant connectées entre elles via le câble fourni aux dimensions très généreuses. La configuration est automatique, l’alimentation du B300 étant gérée directement par l’AC200L. L’affichage de cette dernière indiquera également la charge globale des deux batteries.

Passons à l’expérience utilisateur. En général, notre évaluation est positive. Bluetti propose une excellente centrale électrique, complète, polyvalente et d’excellente qualité de construction. Un modèle modulaire capable d’atteindre 8 kWh en ajoutant deux modules B300 d’une capacité totale de 6 kWh à la batterie intégrée de 2 kWh.

Produit facile à utiliser, capable de charger et d’alimenter différents types d’appareils électriques et électroniques. Centrale électrique adaptée à l’extérieur et au camping, utile pour alimenter, par exemple, des outils de jardinage, des réfrigérateurs portables et des grils électriques. Unité également adaptée aux activités intérieures, par exemple en cas de panne de courant, et peut être connectée à différents types d’appareils électroménagers et électroniques tels que des PC, des téléphones portables et des lave-vaisselle. Le Bluetti AC200L est par exemple capable de recharger un smartphone plus de 170 fois ou d’alimenter un réfrigérateur portable pendant près de 20 heures.

Par rapport au modèle précédent (ci-dessous la comparaison entre les deux modèles), la centrale bénéficie de mises à jour intéressantes.

On se souvient par exemple de l’arrivée du WiFi, de l’alimentation désormais intégrée et de la recharge plus rapide. Nouveau modèle qui dispose cependant d’un nombre inférieur de sorties DC, ne dispose pas de recharge sans fil et dispose d’un écran plus simple. De plus, comme l’AC200Max, il utilise des connecteurs propriétaires pour les entrées DC/solaire et AC.

Seul avis juste sur l’application, à laquelle manque certaines fonctions désormais fondamentales, comme la possibilité de fixer des limites de charge et de décharge des batteries et le suivi quotidien et mensuel de l’énergie produite par les panneaux solaires connectés à la centrale.

Avis positif sur le B300, bien construit et simple d’utilisation, qui permet d’étendre la capacité de l’AC200L et d’ajouter des sorties DC supplémentaires. Dommage pour les problèmes d’installation évoqués ci-dessus.

Garantie, prix et promotions

Nous terminons le test avec la garantie de 5 ans pour le Bluetti AC200L et de deux ans pour le B300. La centrale AC200L peut être achetée en promotion sur site Web d’entreprise Et sur Amazon pour 1 599 euros (prix catalogue 1 999 euros). Le B300 est proposé en promotion sur la boutique Bluetti Et sur Amazon pour 2 299 euros (prix catalogue de 2 499 euros). Prix ​​pouvant être réduits de 100 euros grâce aux codes de réduction TODAY sur le site Bluetti et MMZT5DQD sur Amazon, valables jusqu’au 3 avril.

Partagez avec un ami :

Laisser un commentaire